Retour en Thailande

Publié le par Corto

Retour en Thailande

Départ de Kuala Lumpur à 23h précise, pas une minute de retard. Le transport en Malaisie sont vraiment ponctuelle, fiable, confortable. Pour aller de Chinatown jusqu’à la gare, aucun problème, skytrain pour un ou deux ringgit qui m’emmène au centre de la gare.

J’avais réservé mon billet pour Bangkok  la veille. Environ 35€ pour relier les deux capitales en 36h.

Premier train jusqu’à Butterworth. 6h de pause. J’en profite pour retourner à Penang. (On peut laisser le sac à la consigne de la gare.) Un taxi me propose de m’emmener pour 60 Ringgit (25€). Je préfère marcher 2mn et prendre le bateau pour 1 Rg (25c€). La ville est toujours aussi agréable. Je me promène dans les ruelles entre les temples, les mosquées…

Retour à la gare, nouveau train : luxe Thaïlandais, la couchette du bas est super large, double matelas et rideau. Je ne regarderai pas les matchs se soir mais je ferai une bonne nuit.

 

Bangkok : ses touk-touk surpuissant et arasant

Touk-touk tunning

 

Sa police, présente et complaisante

 

Police

 

En octobre, j’avais discuté avec un groupe de jeune Thaï sur la plage. On avait gardé contact et maintenant je suis invité dans sa famille.

Pendant 4 jours ils vont me faire visiter les environs, participer à leur marché, m’inviter au restaurant, cuisiner pour moi…

 

Mon ami Klang me fait d’abord visiter un gros stupa pas loin de chez lui.

 

Gros stupa

 

C’est le Phra Pathom Chedi, il se trouve à Nakhon Pathom . Construit au 6ème siècle après JC, rénové au 11ème , c’est le plus haut monument bouddhiste avec ces 127m.

 

Après je me laisse conduire jusqu’à la ferme aux crocodiles.

 

 

Crocodile

 

Les éléphants sont la aussi, reconstituant la victoire de du peuple de Siam sur les envahisseur Birman.

 

 

Elephant

 

Retour à la maison pour déguster le dîner cuisiner par la chef de famille.

 

(Klang, sa mère et son père)

Dinner

 

Le soir, on continue les visites : marche flottant de nuit. On arrive un peu tard, mais il reste toujours quelque bateau pour nous vendre à manger.

 

 

Night floating market 

 

Le matin, avant de partir pour le vrai marché flottant de Damnoen saduak, petite collation avec un œuf qui baigne dans une soupe de pate blanche. Bizarre, mais pas mauvais.

 

 

Petit déjeuner 

 

 

Ils n’habitent pas très loin de Kanchanaburi alors ils décident de me faire visiter aussi ce lieux si particulier.

Le chemin de fer de la mort passait par là. Des dizaines de milliers de prisonniers sont passé par ces camps.

 

 

 Pont river Kwai 1

Ils dormaient entassé dans ces huttes, chaleur étouffants, maladies et mauvais traitement étaient au programme. A Bangkok, ils proposent des « fish massage ». On trempe ses pieds dans une bassine rempli de petits poissons qui  se frottent à vos mollets. Dans ces camps, pour soulager la douleur et « traiter » les gangrènes ils trempaient leurs pieds dans la rivière et se laissaient manger la peau  morte par les petits poissons…C’étaient dans le rivière Kwai.

 

 

Pont river Kwai 2

 

Mes hôtes me promenaient partout, mais ils devaient travailler aussi. Le matin, le père se levait à 3h pour allé acheter puis vendre sur le marché.

 

 

Marché 1 

A 5h30 du mat, on l’a retrouvé sur son stand. Il n’arrêtait pas de d’aller et venir, chercher d’autre paquet de pates ou de tofu.

 

En semaine, le matin, Toy (le père) travail seul et laisse sa place à Gate (le grand frère) pour l’après midi et le soir.

 

 

Marché 3

 

Le week-end, Ni (la sœur) viens aider.

 

 

Marché 2 

Son copain est arrivé la veille de Bangkok pour la voir, mais elle ne doit pas avoir l’autorisation de rester faire la grâce mâtinée avec lui. Lever 5h le samedi et le dimanche pour aider le papa, ça bosse dure dans la famille !

D’ailleurs, la semaine aussi elle se lève tôt avant d’aller à l’université pour préparer de petit sachet de nourriture que sa mère vendra à la sorti de l’école.

 

Pour ajouter un peu au revenu de la famille, ils accueillent 6 étudiants (17-18 ans, niveau bac) dans leur maison. Nourris, logé, blanchi, tout le monde semble être heureux dans cette grande famille. 

 

Student 

Ils ne roulent pas sur l’or, mais ont une joli maison et peuvent vivre leurs passions. Les chiens pour la maman, les voitures pour Gate et le père, les études pour Klang.

Ces quelques jours avec eux sont passés très vite. Sans le vouloir, on a toujours d’apriori ou des idées préconçues sur un pays et sa population. Expérience inoubliable que de partager la vie de gens normaux, dans un pays normale. J’aimerais les recevoir aussi bien chez moi qu’ils m’ont reçu. Quand l’Euro sera au même niveau que le Bat, peut-être pourront-ils venir…ça devrai pas prendre plus de 10 ans…En attendant, j’essayais de leur expliquer que malgré la différence de monnaie, matériellement on vivait comme eux : télé, ordinateur, internet, machine à laver…et même un peu plus pauvrement : chez moi on n’a pas deux Toyota qui valent 15000€ chacune. Mais on a des vacances et des loisirs…

 

Famille

 

Publié dans Rrencontre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article